Johan HELIOT




Biographie

1970 : Stéphane Boillot naît à Besançon (Doubs) le 23 août.
Jeunesse à Baume-les-Dames (Doubs).
Études primaires à Baume-les-Dames, études secondaires (bac B économie) à Besançon.


1982 : La passion de l'imaginaire lui vient dès la classe de 6ème : la lecture de L'Aiguille creuse de Maurice Leblanc et quelques Histoires de... dans la Grande Anthologie de la Science-Fiction de Gérard Klein lui ouvrent des perspectives infinies.

1986 : Il fait ses classes en publiant un fanzine (La Fesse !) dans son lycée, l'année de Terminale.

1988 : Écrit en 1988-1989 quelques textes délirants pour Kamizole, un prozine de BD, ainsi que des chroniques rock dans un fanzine musical, Arpèges.
Études à la Faculté de Lettres de Besançon de 1988 à 1994 : DEUG, Licence puis Maîtrise d'Histoire (histoire romaine).


1990 : Il publie sa toute première nouvelle (Chroniques de la Bulle, de la SF déjà) dans Texte et marge, une revue littéraire parisienne.

1992 : Première participation à une convention SF, à Montfort-sur-Argens. Création d'un fanzine SF : MaelströM, qui connaît cinq numéros. Il adopte Heliot, un berger de Beauce (ou bas-rouge), celui qui lui fournit une partie de son futur pseudo d'auteur.

1995 : Période d'objecteur de conscience (projectionniste itinérant en Franche-Comté en 1995-1996 pour le compte de la Fédération des Œuvres Laïques du Doubs.
Il publie trois nouvelles dans un fanzine : La Geste.
Se marie avec Johanna, celle qui lui donne l'autre partie de son pseudo...
Et après avoir pensé un temps intégrer l'École de Journalisme de Strasbourg, passe le CAPES qui lui ouvre les portes de l'Éducation nationale.


1997 : Il enseigne les Lettres et l'Histoire-Géographie pendant cinq ans, de 1997 à 2001, dans un lycée professionnel de Lure, en Haute-Saône.

1999 : Premières nouvelles "professionnelles" sous le pseudonyme de Johan Heliot : le premier texte sous sa nouvelle identité paraît dans l'anthologie Invasions 1999 chez Orion.
Il écrit deux courts romans : Les Maux blancs et Retour aux sources (deux oeuvres qui relèvent du fantastique contemporain, réunies en 2003 dans Obsidio, avec une nouvelle dans le même genre, Retour aux sources), puis Pandémonium.


2000 : Son quatrième roman écrit est le premier roman publié : La Lune seule le sait (Mnémos).

2002 : Il s'exile de sa Franche-Comté natale et met le pied en Champagne, à Bar-sur-Seine.
En septembre, il se met en congé de l'Éducation Nationale pour se consacrer à l'écriture : il se considère "en résidence de l'E.N.", puisque toujours logé par celle-ci, son épouse officiant en tant que conseillère principale d'éducation dans divers établissements.


2004 : Johan Heliot découvre les Vosges, et Épinal particulièrement, à l'occasion du premier festival des Imaginales en mai 2002 : c'est depuis décidé, c'est là qu'il se posera pour un temps, tant l'endroit est magnifique…. Il s'installe à Remiremont en août 2004.

2006 : Au début de l'année, il achète une petite maison à Épinal.