Georges POULL




Biographie

2012 : Pierre Heili




Georges Poull (1923-2011)


Tous les membres de la Société d’Histoire de Remiremont et de sa région sont dans la peine après la disparition de Monsieur Georges Poull qui vient de nous quitter, le 12 avril 2011, à l’âge de 87 ans. Avec lui nous perdons non seulement notre doyen d’âge mais aussi un ami, un conseiller, un guide, pour qui nous avions une très grande admiration et surtout l’un de nos historiens les plus éminents.

Georges Poull était né à Saint-Laurent près d’Epinal en 1923. Ingénieur textile de formation, il fit toute sa carrière professionnelle comme directeur de filature dans différents établissements des Vosges et particulièrement à Rupt-sur-Moselle où il se fixa dès 1949.

Il arriva à l’histoire par le biais de l’archéologie en faisant partie du Groupe Spéléologique et Préhistorique Vosgien dans le bulletin duquel il publia ses premiers articles. A partir de 1960, il commence à publier, à compte d’auteur, des études généalogiques sur les grandes familles de l’ancienne chevalerie lorraine dont il deviendra le spécialiste incontesté : la famille de Dompmartin, le château et les seigneurs de Bourlémont, les sires de Parroye…

Mais c’est surtout ses recherches sur La Maison ducale de Lorraine parues en 1968 qui attirent sur lui l’attention des historiens en raison d’une immense érudition, d’une grande rigueur et d’une précision chronologique sans faille qui feront de cet ouvrage une référence en la matière.

Georges Poull donne aussi en 1977 une histoire de La Maison ducale de Bar, plus tard une étude sur Le Château de Fléville et ses seigneurs, un ouvrage général sur Les Vosges, terroir de Lorraine (1988). Il publie également dans les Annales de l’Est, Le Pays lorrain et Le Pays de Remiremont. Il est également un collaborateur régulier de revues telles que Terre Lorraine, L’Intermédiaire des chercheurs et des curieux, Les Cahiers de l’union des écrivains vosgiens.

Il s’intéresse à l’histoire de L’Industrie textile vosgienne en donnant un ouvrage à peu près exhaustif sur toutes les filatures et tissages fondées dans les Vosges depuis la fin du 18ème siècle, détruisant au passage l’idée selon laquelle cette industrie serait née après l’annexion de l’Alsace par l’Allemagne en 1871. D’une mémoire infaillible quand il s’agissait de démêler les différentes branches d’une famille noble, Georges Poull a été la providence de bien des chercheurs qui ont eu recours à son immense savoir et à qui il ne refusait jamais un renseignement. Ses travaux ont reçu les plus hautes récompenses qu’un historien lorrain puisse obtenir : prix Erckmann-Chatrian, de l’Union des Conseils généraux de Lorraine et de l’Académie Stanislas.

Georges Poull a soutenu la Société d’Histoire de Remiremont et de sa région dès sa création, apportant aux jeunes historiens que nous étions à l’époque sa grande expérience. Par les articles qu’il publia dans notre revue, les conférences qu’il prononça, les réunions qu’il anima, les voyages qu’il guida (on se souvient d’une visite en sa compagnie du château de Bourlémont), les conseils qu’il donna pour l’exposition du textile en 1981 ou encore dans la mise en route du Musée de Ventron, il prit une part très importante dans la vie de notre association. Tant qu’il a pu le faire, il venait à nos réunions mensuelles ou encore à la Bourse aux Livres anciens qu’il attendait toujours avec une grande impatience.

Nous avons personnellement vécu avec Georges Poull l’aventure rédactionnelle du Dictionnaire des Vosgiens célèbres, ouvrage paru en 1990 et dans lequel, s’il était réédité, il aurait certainement aujourd’hui une place de choix. En attendant la biographie complète qui lui est due, nous publierons, dans un prochain bulletin, ce qui peut être considéré comme le plus bel hommage que l’on puisse rendre aux nombreux travaux de celui qui fut notre ami, à savoir une bibliographie que nous souhaitons être la plus complète possible.

Pierre HEILI.