Biographie vosgienne

Jean Baptiste Edmond L'HÔTE
 
  Nouvelle recherche
 

Dictionnaire des Vosgiens célèbres

L’HÔTE (Jean-Baptiste Edmond), prêtre, professeur au grand séminaire, historien
Plainfaing, 9 janvier 1846 – Saint-Dié, 10 janvier 1911


Né au hameau de Barançon, au pied du col du Bonhomme, Edmond L’Hôte possède la vocation sacerdotale. Ordonné prêtre le 31 juillet 1870, il est vicaire à Gérardmer le 6 octobre suivant puis à Neufchâteau (paroisse Saint-Nicolas) le 27 septembre 1872.

Le 1er septembre 1874 il est nommé professeur au grand séminaire à Saint-Dié et ne quittera plus la ville épiscopale. Professeur de dogmatique et d’histoire ecclésiastique jusqu’en 1883, il enseigne ensuite la morale spéciale. Il est aussi économe de l’établissement.

Chanoine honoraire le 1er janvier 1893, il devient chanoine titulaire le 19 janvier 1906 et doyen du chapitre le 11 août 1909.

De 1903 à 1907 il est directeur de la Semaine religieuse du diocèse de Saint-Dié.

L’abbé L’Hôte s’intéresse aussi à l’histoire de Saint-Dié et donne des notices utiles parues fréquemment dans la Semaine religieuse : La persécution révolutionnaire dans les Vosges puis une monographie de Notre-Dame de Saint-Dié (2e éd. rev. et ill., 1894). Ensuite il défend contre l’abbé Misset, tenant de l’origine champenoise de Jeanne d’Arc, la théorie de la nationalité lorraine de Jeanne d’Arc.

Il publie également une forte étude sur Jean Claude Sommier, grand prévôt de Saint-Dié (Bulletin Société Philomatique, tome XXXV et XXXVII, 1909-1911). Il est l’auteur aussi de Vie des saints bienheureux, vénérables… du diocèse de Saint-Dié (2 vol. 1897) et de Etudes historiques sur le diocèse de Saint-Dié. Nos séminaires vosgiens (1902).


Bibl. : Semaine religieuse du diocèse de Saint-Dié, 1911, p. 19-20 et 288-293.


[Albert Ronsin].