Biographie vosgienne

Félix VOULOT
 
  Nouvelle recherche
 

Dictionnaire biographique des Vosges, Henri Jouve

VOULOT Félix.- Né à Belfort le 7 avril 1828.

Après des études classiques faites au collège royal de Strasbourg, muni en 1847 du diplôme de bachelier ès lettres, M. Voulot fut admis à l'école d'administration. Après la chute de cette institution, il doubla la rhétorique au Collège Henri IV, puis suivit pendant plusieurs années les cours de la Sorbonne, de l'école de médecine et du Collège de France, fréquenta les bibliothèques et les musées, et fit un grand nombre de dessins d'architecture pittoresque à Paris, Rouen, Chartres, Metz, Strasbourg, Bâle, Constance, dans la Forêt-Noire, en Suisse, à Dijon, à Bourg, etc.

Il dessina beaucoup de vues de châteaux et de cathédrales, et publia en 1850 : L'Alsace et Bâle artistiques, 20 planches lithographiques à 3 teintes, format grand colombier. Il fit ensuite un certain nombre de portraits d'après daguerréotype et de souvenir, des paysages à l'huile, et de nombreuses études de tout genre.

Professeur de dessin au lycée de Strasbourg, de 8e et de dessin au collège d'Altkirch, de 7e au collège de Mulhouse, de 6e et de dessin au collège de Guebwiller, où il fit des conférences littéraires, proposé ensuite pour les palmes académiques, puis oublié par suite de l'option, après avoir subi cinq années d'inactivité sans traitement pour cause de refus de la principalité de Guebwiller, après l’annexion.

En septembre 1876, il accepta la place de professeur de 8e au collège d'Épinal. Promu ensuite à la 7e puis à la 6e, il obtint en 1878, à la suite d'un concours, la conservation du musée départemental des Vosges. Il réorganisa et enrichit les galeries de l'établissement, créa le jardin archéologique, procéda au sauvetage et à la reconstitution du pilier colonne de Portieux, dont il interpréta le groupe équestre et fut nommé alors officier d'Académie.

Il vient de publier :
- une notice sur la grotte paléolithique de Chataillon,
- une autre sur la caverne néolithique de Cravanche-Belfort,
- une troisième sur le pied humain, le pied et le fer à cheval, et les croix à travers le monde et les âges,
- une quatrième sur la découverte d'une pierre à sacrifices gauloise.

Il va faire paraître incessamment le vallium funéraire du Mont-Vaudois.

Inscrit parmi les donateurs des musées de Saint-Germain, Colmar, Mulhouse, Montbéliard, Vesoul, Belfort, Saint-Dié, Épinal.

Délégué du ministre de la Guerre aux recherches archéologiques du Mont-Bart et du Mont-Vaudois d’Héricourt, de la municipalité belfortaine aux fouilles de Cravanche (au pied du Salbert) ; il découvrit sur le second de ces points, le premier mur funéraire connu et enrichit du produit important de ces recherches les musées de Belfort, Vesoul, Montbéliard.

M. Voulot est l'auteur de l'ouvrage : Les Vosges avant l'histoire (2 vol. in-folio de texte et de planches) couronné en 1874 par le Congrès international des sciences géographiques, honoré de trois souscriptions de l'État à 12 exemplaires chacun. Inscrit parmi les principaux exposants en 1878 pour services rendus à l'anthropologie ; auteur de diverses communications à l'Académie des sciences, à celle des inscriptions et belles-lettres ; collaborateur de diverses revues scientifiques. Il a découvert la mosaïque de Grand, une des plus importantes qui soient en France, auteur de nombreuses communications aux congrès des sociétés savantes pour les sections de sciences, d'archéologie, de beaux-arts.

Correspondant honoraire du ministère de l'Instruction publique et des beaux-arts.

Conservateur du musée départemental des Vosges.

Membre correspondant de la société des antiquaires de France.

Correspondant honoraire du comité des travaux historiques et scientifiques.

Correspondant du comité des sociétés des beaux-arts des départements, officier de l'Instruction publique.