Biographie vosgienne

Jean Nicolas FOURARD
 
  Nouvelle recherche
 

Semaine religieuse du diocèse de Saint-Dié

FOURARD Jean-Nicolas.- Né, dit-on, à Fauconcourt, établi, en 1784, chapelain de Badménil et des Verrières-d'Onzaine, alors annexes de Moyemont. Il accueille les Gillot, prémontrés et orthodoxes, lit en chaire un Bref de Pie VI contre les jureurs, et même réclame des prières pour la conversion de ceux-ci le dimanche 15 mai 1791.

D'où un grand procès, interrompu en septembre par une amnistie générale. Entre temps, 1er juin, Poulain-Grandprey, alors procureur-général, avait ordonné fermeture de la chapelle des Verrières. On dit que, plus tard, M. Fourard se cachait à Nancy, comme jardinier. Il y tint un oratoire, sur la paroisse de Saint-Pierre, 1797-1801.

Nous regrettons ignorer sa fin.

[La Semaine religieuse du diocèse de Saint-Dié, vendredi 27 janvier 1911, 35-04, p. 59. Notes d'histoire diocésaine].