Biographie vosgienne

Christophe Joseph Alexandre MATHIEU DE DOMBASLE
 
  Nouvelle recherche
 

Biographie historique et généalogique / Louis Antoine Michel

DOMBASLE Joseph Alexandre MATHIEU de.- Chevalier de la légion d’honneur, né à Nancy eu 1777 ; célèbre agronome, membre de plusieurs sociétés savantes, etc., et directeur de la ferme exemplaire de Roville, tout à la fois institut agricole, et fabrique d'instruments aratoires que M. Bertier lui a cédée, et qui s'est formée au moyen d'une souscription en tête de laquelle figurent des personnages les plus élevés [Note].

Cet établissement compte actuellement de 15 à 20 élèves de familles distinguées, à qui les plus grands propriétaires de France confient leurs riches exploitations. On doit à l'habile directeur l’emploi, si utile, de la marne sur les terrains non calcaires, et celui non moins avantageux d'une charrue qui n'exige que deux animaux de trait dans la plupart des champs, et quatre au plus dans les terrains les plus difficiles. M. de Dombasle qui a introduit la culture en grand du lin dans la contrée, améliore aussi, d'une manière remarquable, les laines de ses troupeaux de moutons mérinos.

On doit aussi à notre Yvart lorrain, plusieurs ouvrages fort estimés :
- Essai sur l'analyse des eaux naturelles par les réactifs, in-8°, 1810 ;
- Description des nouveaux instruments d'agriculture, par Thaer, trad. de l'allemand, in-4°, 1821-22 ;
- Théorie de la charrue, in-8°, avec fig., 1821 ;
- Calendrier du bon cultivateur, ou Manuel de l’agriculture pratique, in-12, 2e édit. 1821 ;
- Faits et observations sur la fabrication du sucre de betteraves, in-8°, 1823 ;
- Annales agricoles de Roville, mélanges d'agriculture, d'économie rurale et de législation agricole, in-8°, 1824-26 ;
- Agriculture pratique et raisonnée, traduite de l'anglais, 2 vol. in-8°, 1825 ;
- De l'emploi du maïs à la nourriture de l’homme ;
- Instruction sur la distillation des grains et des pommes de terre, Voy. Soyer-Willemet.

 

Note : Madame la Dauphine et M. de Martignac, ministre de l'intérieur, ont visité cette intéressante exploitation en septembre 1828 ; Voy. Mique. Précédemment, MM. Tessier et Bosc l'ont vue également, et en ont fait l'éloge. Le célèbre Victor Yvart, membre de l'académie royale des sciences, qui l'a inspectée en 1821, l’a mentionnée dans ses considérations générales et particulières sur la jachère, comme exemplaire et propre à former un véritable institut agricole.