Biographie vosgienne

François PELLETIER
 
  Nouvelle recherche
 

Dictionnaire des Vosgiens célèbres

PELLETIER (François), mécanicien, horloger
Portieux, 16 juin 1698 – Portieux, XVIIIe s.


Fils de Pierre Pelletier, laboureur et roulier, et de Barbe Gueulin, il exerce la profession de maître serrurier et s’intéresse à l’horlogerie. Il invente une machine pour denteler les roues d’horloges qui fait dans une heure ce qu’un ouvrier ne pouvait faire qu’en un jour, selon dom Calmet.

Il est également l’inventeur d’une machine à retordre le fil à coudre qui fait en un jour autant d’ouvrage que soixante femmes en pourroient faire dans le même espace de temps.

A Vézelise, il construit une horloge qui répète les heures et sonne l’heure de l’Adoration du Saint-Sacrement. Engagé à Lunéville, lorsque le roi de Pologne Stanislas fait créer les bosquets et désire les animer avec des automates, François Pelletier réalise une barque qui se déplace avec grande rapidité grâce à des ressorts cachés.

Quand les filles de Louis XV, Adélaïde et Victoire, traversent Rambervillers le 10 juillet 1762, lors de leur voyage en Lorraine, c’est à François Pelletier que le conseil de ville confie l’érection des quatre arcs de triomphe dressés dans la cité.

Bourgeois aisé, il est le plus fort contribuable de Portieux, dont il est maire et syndic de la communauté.

Il épouse, à Portieux le 28 janvier 1727, Anne Boileau, de Portieux, dont il a au moins neuf enfants.


Bibl. : Calmet (Dom).– Bibliothèque lorraine, col. 721.
Archives communales de Rambervillers, BB 48 et CC 198.
Arts et gloires de Charmes, p. 281.


[Albert Ronsin.]