Biographie vosgienne

Maurice POIROT
 
  Nouvelle recherche
 

Dictionnaire des Vosgiens célèbres

POIROT (Maurice), instituteur, député des Vosges
Uzemain, 17 octobre 1900 – Cleurie, 24 janvier 1981


Au cours de sa jeunesse et de son adolescence, Maurice Poirot fréquente successivement l’école communale de son village natal, l’école supérieure de Gérardmer, puis l’Ecole normale de Mirecourt. De 1920 à 1923, il sert dans l’armée de l’air, en qualité d’officier. Il est ensuite nommé instituteur à Hadol.

C’est dans cette localité qu’il épouse Paulette Joubert, institutrice à Uzemain. Tous deux enseignent ensuite durant trois ans à Plombières, deux ans à Rambervillers, puis à Cleurie. Maurice Poirot termine sa carrière dans ce village en 1951.

Pendant ce temps, il est mobilisé en 1939 dans l’armée de l’air ; à titre de lieutenant de réserve. Fait prisonnier en juin 1940 en Meurthe-et-Moselle, il est emmené en captivité à Koenigstein où il est détenu jusqu’en mai 1945. Sa carrière politique débute un peu tard. Il est élu conseiller général, puis en 1958 député des Vosges à l’Assemblée nationale. Au Palais Bourbon, il siège auprès de ses collègues du parti socialiste. Il profite de son mandat pour assurer la défense des anciens prisonniers de guerre et des sinistrés. Plusieurs projets de loi naissent de son action parlementaire, qui ne cesse qu’avec la fin de la IVe République en 1958.

A titre d’enseignant et notamment de directeur de l’école de Cleurie, il a organisé avant la guerre de 1939-1945 des cours de formation agricole et créé un journal de l’école très apprécié.


Bibl. : Journal La Liberté de l’Est du 25 janvier 1981.


[Georges Poull.]