Biographie vosgienne

Claude Joseph VINCENT
 
  Nouvelle recherche
 

Dictionnaire des Vosgiens célèbres

VINCENT (Claude Joseph) , facteur d’épinettes et d’instruments de musique
Le Val-d’Ajol, 6 juin 1753 – Le Val-d’Ajol, 6 février 1830


Ses parents, Nicolas Vincent et Jeanne Marie Alexandre, étaient cultivateurs au Dandirand, hameau surplombant la vallée de l’Augronne, proche de Plombières. Doué d’un sens aigu de l’observation, il commence par construire des pianos en imitant un instrument de ce genre qu’il avait eu l’occasion de regarder en détail dans une maison de Plombières. Puis, de la même manière, il conçoit des horloges, des meubles, des baromètres, etc.…, tout en poursuivant l’exploitation paternelle.

Sa réputation gagne Plombières d’où les curistes viennent le visiter. On apprécie la simplicité de son accueil comme l’ingéniosité de ses mécanismes, ce qui lui vaut bien vite le surnom de Vaucanson rustique. Sa ferme devient un but de promenade très fréquenté des estivants. Il se lance alors dans la fabrication des épinettes qu’il améliore en y ajoutant une corde ou en modifiant ses formes traditionnelles. Cet artisanat semble devenir son activité principale au point qu’il est qualifié d’artiste dans son acte de décès.


Bibl. : Michel (Guy).- L’Epinette au Val-d’Ajol au cours du XIXe siècle. – In Le Pays lorrain, N° 1, 1958.
Jacques (Gérard).- Luthiers et grandes dames de l’épinette ajolaise, p. 15, 25.


[ Pierre Heili ].