Biographie vosgienne

Louis VIVIN
 
  Nouvelle recherche
 

Dictionnaire des Vosgiens célèbres

VIVIN (Louis) , employé des Postes, peintre
Hadol, 1861 – Paris, 1936


Fils d’un instituteur et d’une épicière, il manifeste un goût très vif pour la peinture. Il est envoyé, après l’école primaire, dans une école industrielle à Épinal ou il apprend surtout le dessin technique et la peinture. Il entre dans l’administration postale en 1878 et sert dans le service ambulant sur les lignes de chemin de fer de l’Est, consacrant son temps libre à la peinture.

Après son service militaire, devenu père de famille, il continue à exercer sa profession d’ambulant mais, en 1892, vient résider à Paris.

Le décès de sa fille, morte en couches en 1904, l’amène à se charger de son petit-fils tandis qu’il expose ses paysages et ses wagons au salon artistique des PTT. Il est profondément marqué par la guerre de 1914-1918 et dans sa peinture apparaissent des scènes tragiques et la présence de la mort. En 1922, il est admis à la retraite et se consacré exclusivement à la peinture.

Une exposition de ses œuvres, organisée en 1925 par Wilhem Uhde, fait connaître les tableaux qu’il consacre au lieu qu’il connaît : Paris et ses quais, les monuments de Belfort, Reims ; s’y ajoutent des natures mortes et des sujets tirés de son imagination. L’influence du dessin technique appris dans son enfance est perceptible dans la construction linéaire et épurée de ses compositions.

Atteint de paralysie du bras droit en 1934, il meurt deux ans plus tard. Ses œuvres sont exposées dans plusieurs grandes manifestations artistiques européennes.


Bibl. : Schaettel (Ch).- Notice sur Louis Vivin dans L’Art naïf, encyclopédie mondiale.- Edita-Bibliothèque des arts, 1984, p. 598-599.
L’Univers des naïfs. Exposition. Genève, musée de l’Athénée, 1983.


[Albert Ronsin].